Le Buerehiesel

buere1

Excellence TV : À l’abri d’une verrière ouverte dans le ciel du Parc de l’Orangerie, un chef discret, efficace, créatif jusqu’à l’audace, propose une cuisine tout en finesse. Digne successeur de son père Antoine, Eric Westermann invente, au rythme des saisons, une cuisine puisée à la source d’une imagination féconde. Le Buerehiesel, restaurant gastronomique étoilé, est une maison typiquement alsacienne, à colombages, nichée en plein cœur du parc de l’Orangerie. Cette somptueuse maison bénéficie d’une situation plus qu’exceptionnelle : à proximité des institutions et autres représentations européennes, entourée d’arbres centenaires et bercée par le plan d’eau adjacent. C’est un véritable havre de verdure et de paix en pleine ville.

Vieille ferme alsacienne construite en 1607, cette bâtisse fut amenée, pièce par pièce, dans le parc pour l’Exposition industrielle internationale de 1895. Elle en est le dernier vestige. Son histoire et son âme sont encore présents dans ses murs et les charpentes de la maison. Viviane et Antoine Westermann ont été séduits par la beauté et le charme du lieu, en 1970. C’est à cette période-là, en effet, qu’ils achetèrent Le Buerehiesel. Au fil des ans, le restaurant s’imposa dans la région et en France comme l’un des plus savoureux et des plus prestigieux. Les 3 étoiles récompensèrent ainsi leur investissement quotidien. Plus de quarante ans plus tard, leur fils, Eric Westermann, poursuit cette tradition d’excellence. Avec ses sentiments, il développe une cuisine qui se veut chaleureuse, sincère, et de qualité.

Le Buerehiesel a cette particularité de vous transporter dans quatre univers différents, au gré de vos envies: la verrière : créée en 1989 par l’architecte Guy Walter, la verrière vous transporte au milieu de la verdure et des fleurs le midi. Le soir, les étoiles accompagneront votre dîner. C’est un lieu unique, véritablement magique, où le temps semble suspendu. Les alcôves : deux lieux pensés et agencés pour l’intimité et la discrétion. Le grand salon : c’est une ambiance douce et feutrée qui se dégage de ce grand salon dont les fenêtres donnent directement sur le Parc de l’Orangerie. Cette pièce fut revisitée par Guy Walter en 2007 à la demande d’Eric Westermann. Un jeu subtil de verre, de lumière, de miroir et de végétaux entraîne les convives dans un univers magique entre intérieur et extérieur, entre passé et futur. Le petit salon bleu : le plafond en bois sculpté semble flotter au-dessus de ce petit salon lumineux aux murs bleu pastel. Cette pièce semble avoir traversé les siècles sans avoir pris une ride. La terrasse d’été : dès le retour des beaux jours, Le Buerehiesel ouvre sa terrasse d’été pour des moments féériques. Deux grandes voiles écrues, qui laissent juste passer le souffle léger du vent printanier ou estival, flottent au-dessus de nos têtes. Un jeu de lumière plongeant du toit vers ces voiles offre une ambiance unique.

Consulter la Carte de l’établissement : cliquer ici

4 Parc de l’Orangerie, 67000 Strasbourg
03 88 45 56 65

3 Commentaires

  1. Vanessa Liccia says: March 13, 2013 at 12:31 pmReply

    Splendide emplacement salle mi moderne mi rustique superbe. La cuisine d’Antoine n’est plus qu’un rêve de plus en plus lointain. Cadre de rêve avec parc au coeur de Strasbourg.

  2. Virginie Mathieu says: April 2, 2013 at 1:30 pmReply

    Au cœur du parc de l’orangerie une excellente cuisine creative de saison. Une belle carte des vins. Une mention particulière au chef pâtissier.

  3. Karine Wohler says: April 3, 2013 at 1:07 pmReply

    L’excellence partout, les cuissons millimetriques, imagination et originalité dans chaque assiette, meme les amuse-bouches sont inoubliable.

Envoyer un commentaire.