La Mare aux Oiseaux

guerin1

Excellence TV : Au coeur du parc régional de la Brière, Eric Guérin vous fait voyager entre gastronomie créative et lieu hors du temps… Une adresse où excellence, raffinement et humour se côtoient à merveille. La Mare aux Oiseaux, son superbe hôtel restaurant, fait le choix de la lumière, opte pour un changement de matières et part sur une nouvelle philosophie de cuisine plus assagie. L’auberge a fait place à un lieu de vie complet et contemporain. Du verre pour la lumière, du bois pour les siècles, du nacré pour le relief, de la soie sauvage pour la noblesse, des tables laquées pour la sobriété, du gris pour l’élégance, de l’Inde pour des vibrations différentes, de belles pièces plutôt que de vilains petits canards, de l’eau pour l’eau et une grue couronnée…

La carte d’Eric Guérin est originale, appétissante, variée, du coin et du monde, comme il aime et comme on l’aime. Dans l’assiette, la complémentarité du tandem Guérin/Salliot fonctionne à merveille et va même jusqu’à l’impressionnant. Déjà la mise en bouche est une mise en œuvre qui définit la suite : alliance étonnante mais évidente, équilibre subtil et délicat mais force des saveurs dans une Burrata crémeuse, thé Lapsang Souchong et canard fumé. Tout s’enchaîne ensuite sur ce thème et ce style : Tarte fine de houmous aux encornets grillés, chorizo, sot l’y laisse, vinaigrette chorizo-passion, simplement magnifique dans sa touche moyen orientale. Noix de Saint-Jacques, mousseline de panais, lard de colonnata, crème de Saint-jacques au lard fumé, simplement grandiose dans la subtilité et une des meilleures mousseline de panais qui soit. Turbot, semoule végétale au poivre timut, ris d’agneau, jus d’agneau au cédrat corse, cuisson, dosage des ingrédients, perfection de l’ensemble, simplement un chef d’œuvre. Notre poulet Vallée d’Auge, loin de la recette familiale du fond de la Normandie mais un peu trop loin tout de même, un plat trop « allusif », conceptualisé à l’extrême et qui manque donc de chaleur, avec une légère sous cuisson du poulet qui le rend élastique. Desserts feu d’artifice : ananas rôti à tomber de la chaise et un Chocolat Hibiscus magnifique, discret en chocolat, cependant puissant. Une cuisine très recherchée, pensée, dessinée même puisque Eric Guérin dessine ses recettes avant de les réaliser…Des plats très étudiés mais un chef qui laisse parler son imagination suivie d’une réalisation impeccable. Une cuisine de goût, de saveurs prononcées et d’une subtilité remarquable.

Consulter la Carte de l’établissement : cliquer ici

Ile Fedrun, 44720 Saint-Joachim
02 40 88 53 01

3 Commentaires

  1. Jacqueline Gomis says: March 25, 2013 at 12:25 pmReply

    Un cadre très joli et tendance sur le thème des oiseaux. J’ai aimé les vins à l’aveugle avec ensuite les explications du sommelier . La cuisine à base de produits du terroir est originale avec l’ajout de produits exotique comme le gingembre, la citronnelle, les champignons chinois et japonais
    Un excellent restaurant avec personnel accueillant et attentionné.

  2. Flora Grivel says: April 3, 2013 at 4:10 pmReply

    Excellent accueil, personnel très agréable, courtois et prévenant. Produits de bonne qualité à un prix raisonnable vu les plats servis. Pour résumer, un service irréprochable et une table de qualité.

  3. Jean Lantrua says: April 14, 2013 at 2:41 pmReply

    Un accueil agréable avec des serveurs qui savent à la fois garder leurs distances et être à l’écoute et au partage avec les clients.
    Des assiettes surprenantes et originales sur leurs qualités visuelles et de goût. Un vraiment moment de bonheur gastronomique si vous voulez faire plaisir à des invités ou à vous même.
    Du plaisir de la table dans un espace superbement décoré, 16 convives unanimes sur les qualités de ce lieux

Envoyer un commentaire.